Notre laboratoire

Nous avons investi dans un laboratoire ayant les mêmes appareillages qu’un organisme certifié. Pour un fabricant comme Vidal, cette structure nous donne l’avantage unique de pouvoir étudier et tester tous les composants présents sur le marché.

A ce jour, à la demande de nos clients ou dans le cadre de l’innovation pure, plus de 1000 complexages ont été testés. Ce laboratoire permet dans le même temps de valider les modalités de lavage des équipements.

Sioen est ainsi en mesure de pouvoir apporter des réponses, basées sur des tests européens (CE) ou internationaux (ISO), aux demandes du marché. L’innovation restant la base de toutes nos actions.

Sioen s’appuie sur l’équipe performante et dynamique du département Recherche et Développement. Grâce aussi à un important laboratoire intégré nous testons et contrôlons toutes nos matières premières:

Tous ces éléments  nous permettent d’avoir chez Vidal la plus importante base de données du marché pour offrir à nos clients une réponse précise et adaptée à chaque question.

Sioen offre ainsi la plus large gamme de complexages de protection, des plus légers, aux plus résistants, aux plus protecteurs.

Notre laboratoire de lavage

La norme EN 469 impose un minimum de 5 lavages pour les ensembles textile. La demande de nos clients est parfois bien supérieur.
Les recherches et essais effectués dans notre laverie industrielle, permettent à nos tenues de garder une protection et un aspect identique à l'état neuf après 25 lavages à 60°C.


Notre laboratoire nous permet de réaliser notamment les tests suivants:

Propagation limitée de la flamme

EN ISO 15025:2002

Ce test mesure la propagation limitée de flamme sur un tissu textile orienté verticalement (une ou plusieurs couches) qui est exposé à une flamme.

Une flamme définie est appliquée pendant 10 secondes sur la surface du tissu, puis on observe:

  • si la flamme arrive au bord du tissu testé
  • le temps de persistance de la flamme
  • si l’incandescence se propage
  • s’il y a des débris enflammés
  • si un trou se forme.

La transmission de la chaleur à l’exposition d’une flamme de 80kW/m2

EN 367

Cet essai définit une méthode pour mesurer les valeurs de HTI (HEAT TRANSFER INDEX, Indice du transfert de la chaleur des matières ou des assemblages de matières).

Chaque échantillon de tissu est exposé horizontalement à un flux de chaleur de 80kW/m².

La chaleur qui passe à travers le(s) tissu(s) est mesurée avec un calorimètre en cuivre.
La moyenne de 3 tests est calculée.

  • 12°C.
    HTI12° correspond au seuil de douleur d’un être humain (brûlures premier degré).
  • 24°C.
    HTI24° correspond à des brûlures 2ième degré de la peau humaine (ampoules).

HTI24-HTI12 est le temps de réaction entre +12°C et +24° C.

L'essai EN 367 indique 2 niveaux de performance dans la norme EN 469: un niveau de protection moins élévé Xf1 et un niveau de protection plus élévé Xf2.

Exposition à la chaleur radiante 40kw/m2

EN ISO 6942

L’ essai EN ISO 6942 expose les tissus à une chaleur radiante intensive de 40kW/m² et détermine les valeurs de RHTI12 (brûlures 1ier degré) & RHTI 24 (des brûlures 2ième degré) et celle du RHTI 24 – RHTI 12 comme temps de réaction.

L’essai EN ISO 6942 indique deux niveaux de performance dans la norme EN 469: un niveau de protection moins élevé Xr1 et un niveau de protection plus élevé Xr2.

Résistance à la traction des tissus extérieurs après exposition à la chaleur radiante selon EN ISO 6942 de 10kW/m2

EN ISO 13934-1

Les tissus sont testés après traitement préable et avoir été exposés à un flux de chaleur radiante de 10kW/m². La résistance du tissu doit être supérieure à 450 N, garantissant ainsi une bonne résistance des vestes.

Résistance thermique de chaque matière à 180°

ISO 17493

Lors de l’essai effectué selon l’ISO 17493 une température de 180°C pendant 5 min est appliquée sur toutes les matières. Aucun des matériaux constituant l’assemblage d’un vêtement (tissus, glissières, fil à coudre, bandes…) ne doit s’enflammer, fondre ou présenter un retrait supérieur à 5 % ,que ce soit dans le sens chaîne ou dans le sens trame.
Les accessoires utilisés doivent fonctionner au terme de cet essai.

Résistance à la traction

EN ISO 13934-1 (tissu externe)

Lorsqu’il est soumis à cet essai, le matériau externe doit présenter une force de rupture dans le sens chaîne et dans le sens trame d’au moins 450 N.

EN ISO 13935-2 (coutures)

Les coutures principales du matériau externe doivent présenter une force de rupture d’au moins ≥ 225 N.

Résistance au déchirement

EN ISO 13937-2

Le matériau externe doit présenter une résistance au déchirement dans le sens chaîne et dans le sens trame d’au moins 25 N, le tissu ayant une déchirure amorcée.

Mouillage superficiel

EN 24920

Cette norme met en évidence la qualité déperlante des tissus extérieurs.
Les matériaux d’essai doivent être lavés et séchés comme spécifié par le fabricant avant d’être soumis à essai.
Le matériau externe doit donner un degré de mouillage d’au moins 4 (5 est le score maximal). L’essai doit être effectué même si le complexage comporte une barrière d’étanchéité.

Variation dimensionnelle

ISO 5077

Ce test permet de garantir que les matières ne vont pas rétrécir ou se déformer après lavage.
La variation dimensionnelle doit être égale ou inférieure à + ou – 3 % dans les deux directions après 5 cycles de lavage et de séchage. Chaque couche de matériau (ou de l’assemblage de composants d’un assemblage de vêtements multicouches) doit être soumise à essai individuellement, aussi bien que l’assemblage.

Résistance à la pénétration de produits chimiques liquides

EN ISO 6530

D’abord les matériaux doivent être lavés et séchés comme indiqué par le fabricant avant d’être soumis à essai.
Le temps d’application des produits chimiques est 10s. L’assemblage ne doit en aucun cas présenter une pénétration dans la surface la plus interne (pénétration 0%), tandis que la répulsion doit être plus de 80%.

Les produits chimiques utilisés sont:

NaOHhydroxyde de sodium40%
HCIacide chlorhydrique36%
H2SO4acide sulfurique30%
O-xylène 100%

Résistance à la vapeur d’eau

EN 31092

L’assemblage complet est testé, pour vérifier la qualité de respirabilité du complexage. Cette norme détermine 2 niveaux de résistance limitant la respirabilité:

  1. Niveau 1 = Z1

    supérieur à 30 Pa/W m² (< 45 Pa/W m²)
    La résistance à la vapeur est élevée, le vêtement est peu respirant. La norme EN469 avertit qu’une résistance élevée à la vapeur d’eau peut entraîner un risque plus grand de brûlures dues à la vapeur.
  2. Niveau 2 = Z2

    ≤ 30m² Pa/W
    Cette résistance à la vapeur est plus faible, le vêtement est donc plus respirant. Notez que des tenues sans membrane sont nettement plus respirantes en-dessous de < 10m²Pa/W

Résistance à la pénétration de l’eau

EN 20811

Ce test soumet le complexage à la pénétration de l’eau sous pression. La résistance à la pénétration de l’eau doit atteindre l’un des niveaux suivants:

  1. Niveau 1 Y1 < 20 kPa
    pour des sections d’habillement sans barrière d’étanchéité
  2. Niveau 2 Y2 ≥ 20 kPa
    pour des sections d’habillement avec barrière d’étanchéité